Tour d’Europe des visas pour Digital nomads

Quiconque a déjà rêvé de travailler en Europe pendant une longue période et de pouvoir voyager librement sur le continent sera heureux d'apprendre qu'il existe un nombre croissant d'opportunités pour ceux qui peuvent travailler à distance.

Un grand nombre de nations européennes ont déjà mis en place des programmes pour recruter des nomades digitaux – par définition, il s’agit de personnes qui travaillent déjà et peuvent donc dépenser instantanément de l’argent dans le pays de leur choix, contribuant ainsi à stimuler l’économie.

Un grand nombre de nations européennes ont déjà mis en place des programmes pour recruter des nomades digitaux

Les candidats doivent démontrer qu’ils génèrent actuellement un revenu régulier, souvent de l’ordre de 2 000 dollars, et la plupart offrent des séjours d’une durée maximale d’un an, avec la possibilité de prolonger le visa une ou deux fois. Il existe en effet des régimes en Géorgie, en Croatie, en République tchèque, en Islande, en Allemagne (où le régime est connu sous le nom de Aufenthaltserlaubnis für selbständige Tätigkeit), en Norvège, au Portugal (où il suffit de prouver un revenu de 600 dollars et où le visa est renouvelable pendant 5 ans), à Malte, en Hongrie et, plus récemment, en Roumanie. Le principal attrait du visa de nomade digital est la durée du séjour dans un pays. La plupart des visas ne sont valables que trois mois, et même si un visa n’est pas nécessaire pour visiter un pays, il l’est si le visiteur prévoit de rester plus de trois mois. Ces programmes de visas nomades sont beaucoup moins contraignants que les méthodes habituelles d’obtention de visas de travail dans les pays de l’UE. Et maintenant, l’Espagne a annoncé la création d’un visa de nomade digital. Les personnes travaillant pour des clients ou des entreprises en dehors de la nation pourraient visiter le pays pendant six à douze mois sans droit de résidence – les visas pourraient éventuellement être prolongés dans certaines situations. Selon Euronews, cela pourrait prendre jusqu’à trois ans dans certaines circonstances.

À LIRE AUSSI: Sharedd, le Airbnb des digital nomads

 Couché de soleil sur Barcelone

Ce plan s’inscrit dans le cadre du nouveau Start-Up Act espagnol, qui vise à revitaliser les villes et les villages dont la population diminue, mais dont la beauté et l’emplacement peuvent séduire les personnes souhaitant travailler à distance dans de nouveaux lieux recherchés. Trente communautés, par exemple, ont rejoint le Red Nacional de Pueblos Acogedores para el Teletrabajo (ou réseau national de villages accueillants pour les travailleurs à distance). Il s’agit de communautés de moins de 5 000 habitants réparties dans tout le pays qui offrent des avantages considérables à toute personne souhaitant migrer de manière temporaire ou permanente.

Restons connecté
Dernières nouvelles